Juin 2019
COMMUNIQUE DE PRESSE

Doubs Tourisme publie ses Chiffres clés 2019
Contacts presse

Doubs Tourisme
Sylviane Dornier 
0 381 212 969 
sylviane.dornier@doubs.com

 

 

 

 

 

 

 

  

Doubs Tourisme

83, rue de Dole

25031 Besançon cedex

 

Tél 0 381 212 999

cdt@doubs.com

www.doubs.travel



Agence de
Développement et
de Réservation
Touristiques
membre
du

Avec 31 idées de voyages pour groupes et mini-groupes, l’édition 2020 de la brochure Spécial groupes de Doubs Tourisme propose aux autocaristes, CE, tour operateurs, clubs, associations…, de multiples solutions pour toutes les catégories de séjours, des sorties à la journée aux séjours pour groupes et mini-groupes. 2018 a été une année record pour le réceptif groupes dans le département et 2019 devrait également être un bon cru grâce aux événements et aux nombreuses opérations de promotion.

La fréquentation du Doubs en hausse avec quelques nuances

La fréquentation des hébergements touristiques a progressé de + 6 % en Hôtellerie de plein air avec 115 626 arrivées et 361 112 nuitées et une durée de séjour accru
(3,1 jours au lieu de 2,8 jours en 2018) ;

L’Hôtellerie reste stable avec une légère baisse de – 0,4 % en 2018, soit 745 944 arrivées pour 1 070 512 nuitées.

C'est le Grand Besançon qui comptabilise le plus de nuitées avec 34 % du total du département, suivi par le Haut-Doubs (23 %), le Pays de Montbéliard (18 %), le Doubs central (10 %), les Pays Loue-Lison (8 %) et horloger (8 %).

Les vacances scolaires et les grands week-ends (Pâques, 8 mai, Pentecôte, Noël) génèrent une forte augmentation de la fréquentation touristique française dans le département. 

En 2018, la majorité des 20 sites du Doubs les plus visités a enregistré une hausse de fréquentation par rapport à 2017.
La Citadelle de Besançon demeure le site le plus visité du Doubs avec 260 860 visiteurs malgré une baisse de - 7,2 % par rapport à 2017, suivie par Dino-Zoo à Charbonnières-les-Sapins qui voit sa fréquentation augmenter de 5,5 % (131 814). Le Pavillon des sciences à Montbéliard et le musée Courbet à Ornans poursuivent leur progression avec respectivement  + 9,1 % de visiteurs (58 603) et + 8,5 % (38 185). En revanche la Saline royale à Arc-et-Senans perd - 4,2 %  (122 243 visiteurs).
A noter l’entrée remarquée du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon qui se classe à la 13e place, après seulement un mois et demi d’ouverture (31 215 visiteurs).

La pratique du ski alpin a fortement progressé au cours de l’hiver 2018/2019. Ainsi la station de Métabief a connu une année record avec une progression de + 6,5 % de son chiffre d’affaires (4 399 669 €) pour 244 063 journées skieurs.
L’offre nordique qui avait connu un hiver exceptionnel en 2017/2018 reste toujours plébiscitée et voit son chiffre d’affaires augmenter de + 13 % par rapport à la moyenne des dix dernières années (719 628 €) pour 139 377 journées skieurs.
La Communauté de communes Lacs et Montagnes du Haut-Doubs représente plus de 60 % des redevances hivernales collectées dans le Doubs.

Côté événements, le Pays de Montbéliard génère un fort pouvoir attractif avec quelque 425 000 visiteurs pour les Lumières de Noël qui reste l’événement le plus fréquenté de la région Bourgogne Franche-Comté et 40 000 visiteurs pour le Festival Rencontres et Racines à Audincourt. Le Festival de la Paille à Métabief arrive sur la 3e place avec 24 000 spectateurs.

L’origine des touristes français et étrangers

Le système Flux Vision Tourisme permet de convertir des millions d’informations techniques recueillies via le réseau de téléphonie mobile Orange en indicateurs statistiques afin d’analyser la fréquentation et les déplacements des populations sur un territoire. Il offre également la possibilité de segmenter la population (touriste, excursionniste, résident…) et d’observer son comportement dans le temps.

On constate que :

  • L’Ile de France avec 980 557 visiteurs est la première région d’origine des touristes dans le Doubs suivie par Rhône-Alpes puis la Bourgogne ;
  • Les pays les plus proches géographiquement constituent également les principaux marchés émetteurs du Doubs : Allemagne, Suisse et Pays-Bas. A noter que la clientèle allemande est désormais la première clientèle étrangère accueillie dans le Doubs avec 592 832 visiteurs.


Les excursionnistes proviennent en majorité de Côte d’Or (10,3 %), du Jura (6,4 %) et de Haute-Saône
(6 %). Mais c’est le département du Rhône qui génère le plus de nuitées (5,3 %) suivi par Paris (4,3 %) et la Côte d’Or (4,1 %).

Les données économiques du Doubs

Avec une moyenne annuelle de 5 100 emplois touristiques et jusqu’à 6 400 en saison estivale, le tourisme contribue pour 2,5 % à l’emploi et au développement économique du Doubs.
Le Doubs compte 29 546 lits marchands répartis dans 1 383 hébergements (hôtels, campings, gîtes de groupes, villages vacances, chambres d’hôtes, meublés). Avec 34 % de la capacité totale de lits du Doubs, le Haut-Doubs occupe la première place marquée par une double saisonnalité, suivi par le Grand Besançon (18 %) qui représente un tiers de la fréquentation touristique départementale et le Doubs central (16 %) qui se caractérise par une offre importante en hôtellerie de plein air. Le Pays de Montbéliard et le Pays Loue-Lison comptabilisent chacun 11 % des lits touristiques du Doubs et le Pays horloger 10 % avec une offre importante de lits en hébergements collectifs.

En complément des labels nationaux (Qualité Tourisme, Tourisme & Handicap, Accueil vélo), le Doubs a mis en place trois labels touristiques : 44 entreprises sont labellisées Made in chez nous, les entreprises se visitent, 55 établissements sont Motards, bienvenue et 19 structures accueillent les pêcheurs sous la bannière Relais Saint-Pierre.

L’édition numérique des Chiffres clés 2019 est consultable sur l’Espace pro (rubrique Connaître le marché > Observatoire) de Doubs Tourisme : www.doubs-tourisme-pro.com