01. Dubius, l'indécis

La source du Doubs

Honneur à la rivière qui a donné son nom au département.

Jaillissant d'un siphon de 55 m, la source du Doubs, perchée à 940 m d'altitude, donne naissance à 'une rivière de 430 km, à Mouthe.

C'est Jules César qui l'aurait ainsi baptisée en raison de son tempérament que l'empereur des Gaules trouvait... indécis.

Découvrir

 

02. Source d'inspiration intarissable

La source de la Loue

Résurgence du Doubs, la source de la Loue jaillit en trois cascades successives d’un monumental hémicycle rocheux.

Ce site majestueux a inspiré pas moins d'une douzaine de tableaux du peintre Gustave Courbet, l’enfant du pays.

Et c'est grâce à l'absinthe, la fée verte du Haut-Doubs, que l'on découvrit que la Loue était un affluent du Doubs, après l'incendie qui ravagea les distilleries des bords du Doubs à Pontarlier au début du XXème siècle.

Découvrir

 

03. Romantique

La source du Lison

Affluent de la Loue, la source du Lison, à Nans-sous-Sainte-Anne surgit d'une grotte immense pour s'étendre en voile dans un site romantique à souhait.

Et en la contemplant, on imagine à peine le réseau karstique que ses eaux ont parcouru avant de s'épancher dans une vallée où fleurissaient jadis les moulins qui actionnaient les forges.

Découvrir

04. La plus secrète

La source du Pontet

En contrebas de Mouthier-Haute-Pierre (vallée de la Loue), la source du Pontet cache bien son jeu. 

Tout comme la grotte des Faux Monnayeurs qui la surplombe, c'est l'une des sources les plus secrètes et sauvages du Doubs et y accéder se mérite. Mais la découverte vaut le détour tant le cadre est... intimiste. Ce qui n'empêche pas la source de bouillonner au sortir de sa grotte avant d'aller plus tranquillement se jeter dans les bras de la Loue.

 

Découvrir

05. Les larmes de Berthe

La Source bleue

Des eaux d'un bleu turquoise pur.

On raconte que cette source karstique, alimentée par les eaux du Mont d'or, ne serait autre que le flot des larmes de Berthe de Joux, personnage emblématique du château du même nom tout proche.

Découvrir

06. Mariage en vert et bleu

Les sources du Cusancin

La première, la Cuse, est verte. La seconde, l'Anse, est bleue.

Elles célèbrent leur union au coeur d'une vallée proche de Baume-les-Dames pour donner naissance au Cusancin.

C'est l'une des rivières les plus bucoliques du Doubs et un spot de pêche à la mouche incontournable.

Découvrir

07. Dans un écrin forestier

La Source de la Doue

Située au creux d'une reculée karstique, la source de la Doue est classée Espace Naturel Sensible.

Sortant d'un porche, cette résurgence dévale en petites cascades les rochers de sa source avant de croiser le vieux moulin. Des panneaux didactiques expliquent la fonction de ce bâtiment.

Découvrir

 

08. Vestige gallo-romain

Arcier, 2 sources en une

Le Bergeret et le Martinet se rejoignent pour composer la source d'Arcier.

Ces splendides résurgences alimentaient déjà Vesontio (Besançon) en eau potable à l'époque gallo-romaine, comme en témoigne l'aqueduc de décantation encore visible aujourd'hui et qui se visite. Un hâvre de paix et de fraîcheur à ne pas manquer.

Découvrir

09. Jeux d'eau et de mousse

La Source du Dessoubre

Le Dessoubre jaillit dans le cirque rocheux de Consolation. Ce site naturel d'exception, haut de 350 m, plonge dans une atmosphère hors du temps propice au recueillement. Ce n'est pas un hasard si  l'Ordre des Minimes y a installé un monastère au XVIIème siècle.

Découvrir

 

En résumé